Région PACA

Zone d'intervention

Lundi à Vendredi

De 9h à 19h

04 83 43 10 44

Contact direct

Lecteur biometrique / contrôle d’accès biometrique

Lecteur biométrique / contrôle d'accès biométrique

Empreintes digitales

L'avantage principal du biométrique est la sécurité, mais en France l'empreinte doit être stockée sur un badge. Il n'est pas possible de donner son identifiant biométrique à un autre utilisateur.

Double vérification

La France n'autorisant pas uniquement l'empreinte, il faut que l'utilisateur ai un badge et son empreinte biométrique pour avoir accès.

Innovant

L'accès biométrique deviendra sans doute l'identifiant unique du futur.

Contacter Safnest

Demande de devis sur-mesure

Lecteur biométrique / contrôle d'accès biométrique

Qu’est-ce que le contrôle d’accès biométrique ?


Contrôle d’accès biométrique par empreintes digitales
Scanner biométrique d’empreintes digitales

La biométrie est une méthode permettant d’établir l’identité d’une personne sur la base de ses caractéristiques chimiques, comportementales ou physiques. Elle est pertinente pour la gestion de l’identité à grande échelle dans un large éventail d’applications. En outre, cette technologie peut être mise en œuvre pour réguler l’accès entre les réseaux informatiques, les transactions financières ou les systèmes de transport. Le principal objectif de la biométrie dans ces applications est de déterminer ou de vérifier l’identité d’une personne afin d’empêcher des personnes non autorisées d’accéder à des ressources protégées. Contrairement aux systèmes basés sur des codes et des mots de passe ou sur des cartes d’accès, qui reposent sur des informations qui peuvent être oubliées ou des objets qui peuvent être perdus, les techniques biométriques fournissent un accès basé sur l’identité des personnes plutôt que sur ce qu’elles ont en leur possession.

En principe, un système de contrôle d’accès biométrique est une unité de reconnaissance de formes qui recueille un type spécifique de données biométriques d’une personne, se concentre sur une caractéristique pertinente de ces données, compare cette caractéristique à un groupe prédéfini d’attributs dans sa base de données, puis effectue une action basée sur la précision de la comparaison. Il existe une variété de caractéristiques qui peuvent être utilisées pour les comparaisons biométriques, telles que les empreintes digitales, l’iris, la géométrie de la main, la voix ou les informations ADN, et bien qu’il y ait certaines limites aux capacités biométriques, un système efficace peut identifier précisément un individu sur la base de ces facteurs. Un système de contrôle d’accès biométrique standard est composé de quatre types de composants principaux : un dispositif de détection, une unité d’évaluation de la qualité, une unité de comparaison et de correspondance des caractéristiques et une base de données. L’Institut de biométrie peut fournir des informations sur des composants plus spécialisés.


Système de contrôle d’accès biométrique

Un lecteur biométrique ou un dispositif de balayage est utilisé pour obtenir les données de vérification nécessaires d’une personne. Par exemple, dans les applications biométriques d’empreintes digitales, un capteur optique est utilisé pour produire une image de la structure de la crête au bout d’un doigt, et cette image sert de base à d’autres activités de contrôle d’accès.

L’unité du capteur constitue l’interface clé entre un utilisateur et un système de contrôle d’accès biométrique, d’où l’importance de minimiser le taux d’échec de la lecture. La qualité et l’utilité des données obtenues par les capteurs dépendent souvent des caractéristiques de la caméra car la majorité des données biométriques sont composées d’images, à l’exception des systèmes basés sur l’audio, comme la reconnaissance vocale, et des systèmes basés sur la chimie, comme l’identification des odeurs.


Évaluation de la qualité des données

Dans un système de contrôle d’accès, les données biométriques recueillies par le capteur doivent être évaluées pour déterminer si elles peuvent être traitées. Généralement, un algorithme conçu pour améliorer le signal est appliqué aux données afin d’en améliorer la qualité, mais si la qualité est insuffisante pour le traitement, l’utilisateur peut être invité à soumettre à nouveau les données. Après le traitement, un ensemble spécifique de caractéristiques est sélectionné dans l’ensemble des données pour représenter le trait d’identité qualifiant. Lors du balayage des empreintes digitales, les positions relatives des petits points de crête peuvent être extraites pour être utilisées comme mesure biométrique. L’ensemble de caractéristiques utilisé pour l’évaluation et l’extraction est connu sous le nom de modèle biométrique, et est stocké dans la base de données du système.


Comparaison et concordance

Une fois que l’ensemble de caractéristiques a été extrait des données recueillies, il est comparé aux modèles stockés et mis en correspondance avec tout point identique. Le nombre de points de concordance entre la saisie et le modèle fournit un score de concordance, qui peut fluctuer entre les lectures en fonction de la qualité des données collectées. Le dispositif de comparaison dans un système biométrique comprend généralement un appareil de prise de décision qui se base sur le score de comparaison pour confirmer l’identité d’une personne ou pour déterminer l’identité en corrélant le score à une liste classée d’identités possibles stockées dans la base de données.


La base de données du système de contrôle d’accès biométrique

Une base de données du système biométrique stocke toutes les informations nécessaires au traitement des lectures biométriques. Lors de l’établissement des paramètres de contrôle d’accès, le modèle de caractéristique est introduit dans la base de données, parfois avec des informations biographiques spécifiques à l’utilisateur afin de renforcer les niveaux de sécurité. Les processus de paramétrage et de collecte des données peuvent être automatisés ou supervisés par un technicien. Par exemple, lors de l’établissement du contrôle d’accès d’un ordinateur individuel, un utilisateur peut entrer ses propres données pour empêcher d’autres personnes d’utiliser les ressources de l’ordinateur. Cependant, lors de la mise en place de contrôles biométriques dans une installation à accès restreint, les données d’identification d’un utilisateur peuvent devoir être autorisées par un responsable ou être saisies sous surveillance.

Un seul échantillon biométrique est souvent suffisant pour extraire un modèle d’utilisateur, mais dans certains cas, un système biométrique peut traiter plusieurs échantillons pour former une représentation en mosaïque. Certains systèmes stockent également plusieurs modèles afin de compenser les variations de données qui peuvent provenir d’un seul utilisateur. Cette méthode se retrouve souvent dans la biométrie de reconnaissance faciale, dans laquelle plusieurs modèles sont utilisés pour tenir compte des modifications des poses du visage par rapport au capteur.